Le baiser Interdit...

Publié le par Lady Angel




Ferme de Vertuelle (Marne) Septembre 2009


Kermany Octobre 2009

"Non je te dis, vas y toi, je ne suis pas tranquille. Depuis ce matin je ne pense qu'à ça et ça me turlupine de ne pas savoir. Ca me cogne dans la tête et je me fais du mouron, que veux tu, je suis comme ça..."
"Ecoute, ça n'est peut être pas si grave au fond. Qu'est ce qu'elle craint hein?..."
"Ah ça te ressemble bien ça tiens, tu minimises tout ! Là quand même tu pourrais faire un effort, comprendre mes inquiétudes, je sais pas moi ! Non, au lieu de ça tu restes là à me regarder en souriant et si je ne te connaissais pas je penserais même que tu te moques !"
"Ben à dire vrai...y'a un peu de ça..."
Le coussin traversa la pièce comme une balle. Titouan conservait son flegme naturel, s'inquiétant aussi peu que Nan fulminait. C'est qu'elle avait écouté tout ce qu'il était possible d'entendre sur ce fameux baiser tueur, qui à la radio, les journaux, la TV, Internet ou que sais-je encore. Elle s'était gavée d'informations plus que de peit-déj et le résultat était là. Elle avait la trouille...
Titouan, lui, s'était juste levé pour profiter de la journée. Il avait ouvert la porte de chambre de leur puce et avait trouvé le lit vide. Sans alerte, il s'était dirigé vers la fenêtre et l'avait trouvée comme à son habitude au milieu des près, à câliner tout animal à sa portée.
Alors il avait entamé sa journée avec le sourire, repus de bonheur.
Nan, elle, n'en pouvait plus. La savoir dehors, là, de si bonne heure avec tout ce qui pouvait arriver : on pouvait la kidnapper, les bêtes pouvaient la piétiner, elle, si petite, la grippe pouvait lui tomber dessus d'un coup, un zinc pouvait s'écraser , là, pile poil dans son champ, la terre pouvait trembler, s'ouvrir, un missile pouvait s'égarer depuis quelque contrée en guerre et je crois qu'elle craignait même le tsunami si loin de la mer...
Perla mis ses bras autour du cou de la vache. Elle approcha sa bouille du grand bovidé et posa ses lèvres sur le museau humide. Non, il ne se passerait rien, rien d'autre que du bon dans sa petite vie d'enfant...
Nan l'ignorait...

*******

Je me demande si à notre époque où toutes les folies semblent permises,  ce genre de scène bucolique n'est pas devenue un "miracle". On nous surmédiatise à grands coups de peur, de risques et d'atrocités.  A grands coups d'échaufourrées politiques, de coups fourrés aussi et l'on finirait presque par en oublier les choses simples par crainte qu'elles ne dégénèrent. Etes vous Nan, êtes vous Titouan ou... plus près encore de Perla ?

Publié dans Le Fusain de Nan

Commenter cet article

sieglind la dragonne 13/11/2009 08:28


Mine de rien, quand tu évoques les morts possibles... j'ai eu en tête un feuilleton assez sympa "Dead like me"... où la nana se retrouve "faucheuse d'âme" après avoir reçu... une lunette de cuvette
de WC tombée d'un avion sur la trombine (comme mort bêtasse, tu connais mieux ? hé, hé)


Sylviane 31/10/2009 07:51


Bon ben je vois que la promesse n'aura pas été tenue... pas grave, du coup je m'en vais comme Perla profiter de l'air doux des champs environnants et aérer l'esprit.
Bisous à toi et bon week end plein de rêves.
Syl


Sylviane 30/10/2009 20:55


Je suis passée voir si un nouvel article avait poussé... Hé hé, tu sais bien que moi, il ne faut pas me le promettre deux fois mdr.
Bisous ma puce et à plus tard sans doute pour vérification lol.
Syl


Sylviane 29/10/2009 23:26


Je suis sans doute un peu des trois car comme Perla, j'aurai tendance à ne pas m'en faire et à profiter pleinement de ces bonheurs là. Comme Titouan, je pourrais me réjouir de voir Perla profiter
de sa vie d'enfant sans inquiétude particulière et comme Nan enfin, je pourrais aussi avoir dans un coin de ma tête la peur que médias, état et croyance populaire savent installer pour nos
enfants...
Toutefois, des 3 c'est à Perla que je voudrais le plus ressembler.
Gros bisous ma puce,
Syl