La Marche du Goeland...

Publié le par Lady Angel





Sur Kermany plane une vieille légende :  

On dit qu'à chaque premier quartier de lune on voit le jour se lever de nouvelle manière.
On dit aussi que ce jour là les choses qu'on croyait immuables prennent un tour différent.
C'est ainsi qu'on voit ces matins là, les goelands flâner le long du quai en s'attardant comme des poules
sur chaque lopin de terre.
On dit que ces matins là, ces grands oiseaux de mer ne savant plus voler. Du moins ne le font-ils pas.
On dit que ces matins là, il en va de même des hommes. Que ceux qui riaient de tout redeviennent un temps sérieux et que les écrivains se mettent en silence...
On dit aussi que, peut être ces matins là chacun échange son rôle avec l'autre. Que le goeland prête sa plume et cherche à devenir homme quand l'humain lui voudrait voler..... Voler et lui emprunter ses ailes.
Et ne plus écrire...
Certains soirs j'entre dans cette légende. Je me surprends à vouloir davantage voler qu'écrire.
Mais je ne suis pas goéland, l'appel du large vient du dedans et non du dehors et voler pour moi c'est plâner au dessus de l'univers des mots... de façon immuable.

On dit de cette légende que lorsqu'elle touche un Homme, il se sent pousser des ailes. Peut être suffit-il d'y croire...
A chacun sa plume, parfois le goéland se demande lui aussi s'il ne serait pas moins fatiguant de marcher...quand l'Homme lui voudrait voler.

*******
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sieglind la dragonne 09/03/2009 09:29

J'sais pas pourquoi, ça m'a fait penser au film Lady Hawke (désolée, pas angliciste, je zappe l'orthographe hé, hé) un petit côté lac des... goélands aussi, vu par un Piotr Illich vivant au bord de la mer Noire..

Sylviane 05/03/2009 05:14

Hé hé, moi je suis comme Françoise. Si tu veux bien me filer une paire d'ailes, je m'envole vers des pays chauds illico ! lol. Euh, tu viendras bien avec nous non ? lol
Gros bisous ma puce, Syl

françoise 04/03/2009 07:01

Par un matin de premier quartier de lune ou pas,je veux bien échanger ma plume contre une paire d'ailes...
bises
françoise

Sylviane 03/03/2009 21:47

Hé hé, j'ai bien noté l'envie de plâner au dessus des mots de façon immuable et tu dois bien te douter que ce n'est pas pour me déplaire ;o) Mais ne peut on pas être Goéland et partager son temps entre vol et marche ? Après tout, à chacun son rythme et ses envies...
Gros bisous ma puce et douce soirée, Syl