A regarder la mer...

Publié le par Lady Angel





C'était mon père.
J'étais sa fille. Son petit être, sa grande chose.
Il avait quitté sa Bretagne pour aller me faire pousser sur d'autres terres qu'il disait hostiles.
Il m'aimait.
Trop disait-on.
Je l'aimais.
Pas assez disait-il.
Ce qu'il en reste aujourd'hui c'est ce grand vide qui m'étreint certains soirs.
Quand la Bretagne m'appelle à nouveau et que j'entends le rire de ce cher papa.
Quand la vie m'appelle encore et que j'entends les mots violents de ce fichu papa.
Quand je ne l'entends plus.
Il meurt dans ma mémoire des souvenirs enfouis, des fous rires et des coups de gueule, comme autant de claque dans la gueule.
J'ai 40 ans ce soir et si peu d'années finalement passées à se partager l'un l'autre.
J'ai mal d'un silence autant que je m'en sens soulagée. Je ne sais pas parfois si je l'aime ou si je le hais, les deux sans doute.
J'ai aimé le père, détesté son ombre enfermée dans cette satanée bouteille de verre...
C'était mon père.
J'étais sa fille.
Et Groix était notre petit bout d'île, notre semblant de Paradis.

Nan

*******


23 Avril 1994, j'attends mon premier enfant, il caresse mon ventre pour la première fois, la seule, furtivement, gêné, ému....il est heureux.
Il ne le connaîtra jamais...
Il s'éteind une semaine plus tard.
Fichu cocktail alcool, tabac, café.
Il le savait. Il le savait.



Publié dans Le Pastel de Nan

Commenter cet article

:0095: Maître Po 22/11/2008 23:10

Difficile de partager de tels souvenirs si prégnants... mais on peut quand même te souhaiter un bon anniversaire !

Et même t'offrir un (modeste) cadeau :
http://www.deezer.com/track/1126318 ;-)

Adûnä Faël 22/11/2008 10:23

Euh, je ne sais que dire alors je préfère me retirer sur la pointe des pieds pour ne pas te déranger dans tes pensées, puissent les mauvaises s'évaporer avec le temps !
Gros bisous, amitiés,
Adû

sieglind la dragonne 21/11/2008 09:27

Des origines bretonnantes aussi ? Moi, c'est du côté de ma génitrice... (désolée de casser l'ambiance amour filiale, mais elle a mis du temps à partir "elle", je sais... j'grillerai en enfer pour ça) même regrets par contre, concernant mon paternel... fallait que j'équilibre un peu ce manque d'affection...
Bécots ma belle (superbe nostalgie du texte dis-donc;;.)

La Fanchon 19/11/2008 08:56

En passant chez Louis-Paul je découvre ton blog, j'y reviendrai car il me touche, de l'air frais venant de ton caillou.
A +

bernard 16/11/2008 03:14

Trés émouvant. A bientôt.